Blues Troubadour : Un album troublant – Et extraits de reviews de blogs

Exploration artistique musicale, importance du texte et une technique vocale unique adaptée aux percussions à haute portée, depuis deux décennies, Christina Goh est une artiste qui n’a qui n’a pas froid aux yeux. Son cinquième album « Blues Troubadour » en a surpris plus d’un. La perspective vocale est d’abord instrumentale. Hors des sentiers battus ?… Assurément.

Qu’en dit l’interprète ?
« Sur les chemins de l’ancien et de l’imaginaire,  ici le Blues est vocal, il pleure, transpire et saigne… Il vit ! La poésie équilibre l’ensemble par les images évoquées. C’est une histoire vibrante que je raconte. Je laisse à chacun son écoute…« 

Art graphique Yiixpe France / (p) Plaza Mayor Company Ltd.

Blues Troubadour reviews

  • « ...A blues travel… »
    Un voyage Blues
    Music News – Review CD & new releases / Hellen Page
  • ++ « …it’s all about raw passion and energy – which this release does capture beautifully… »
    Il s’agit d’une passion et d’une énergie à l’état brut, que capture magnifiquement cet opus…
  • « …Personally, Goh’s vocals clashed a little too much and too often against the instruments… »
    Personnellement je trouve que le chant de Goh bouscule un peu trop et trop souvent les instruments…
    Reviewgraveyard / Nick Smithson 
  • « …L’album troubadour. »
    Divertir / Maxime Lopes

Skopemag US, Afrik.com, Bel7infos Belgique, Repeating islands Caribbean…
Et vous, mélomane ? Que pensez-vous du voyage musical « Blues Troubadour » ?

Ecouter sur itunes, Spotify, Amazon
Acheter sur Fnac

* Pour aller plus loin, à découvrir avec l’album :
« Blues Troubadour, voyage en écriture de lumière » essai et fiction poétique, huitième publication de Christina Goh,  illustrée par l’auteur photographe français Pascal Montagne.

Des titres de « Blues Troubadour » vus par Mary Bichner, synesthète

La synesthésie est un phénomène neurologique (facteur génétique) par lequel deux ou plusieurs sens sont associés. C’est le cas de Mary Bichner :  elle perçoit les notes de musique aussi sous forme de couleurs ! En 2004, l’Association américaine de synesthésie dénombrait 152 formes de synesthésies différentes.

Qui est Mary Bichner ?

Photo marybichner.com

Mary Bichner, compositrice, chef d’orchestre et vocaliste américaine, allie synesthésie et oreille absolue*. A son effectif : des compositions pour cordes et orchestres, des adaptations en musique de poèmes d’Edgar Allen Poe, des bandes originales de jeux vidéos et de  films récompensés, des musiques à thème pour les instituts culturels et des musées… Surnommée “a musical genius” (génie musical) par CBS News.

Depuis plusieurs années, Bichner travaille en étroite collaboration avec les scientifiques : différents test ont été réalisés sur la nature de sa synesthésie à Harvard aux Etats-Unis. Le 30 novembre 2017, la compositrice présentera en collaboration avec le musée des sciences de Boston, un concert exceptionnel « Synesthésia suite – Constellations ». Sous le grand dôme du planétarium, seront projetées en 3D des images représentant la musique telle que Mary la voit : « entendre les couleurs » et « voir les sons »… Incroyable Mary Bichner !

Des titres de « Blues Troubadour » selon Mary Bichner

« Trouveur » – Piste 1 :

Pour moi la clé de Si mineur est l’orange pâle (Si), turquoise bleu-vert de printemps (Ré) et violet pâle (Fa); ainsi sur cette chanson, je vois un lever de soleil légèrement orangé sur un champ vert de fleurs violettes pâles sur un matin paisible. Le soleil monte doucement dans le ciel pendant que Christina chante !  » (coup de cœur).

« A l’aveugle » – Piste 2 :

Pour moi la clé de Do majeur est le jaune soleil, bleu ciel (Mi) et vert pré (Sol); donc cette chanson me propulse à l’extérieur, par une belle journée de printemps avec un soleil brillant de tous feux! » (coup de cœur).

« Mieux » – Piste 5 :

Pour moi la clé de sol majeur est comme le vert de l’herbe (vert pré), l’orange pâle est la note de Si et Ré, le vert bleu turquoise de printemps, ce qui me fait penser à une jolie forêt.  Voilà pourquoi j’AIME la vidéo de ce titre avec cette marche dans la nature… Les arbres verts correspondent parfaitement aux couleurs de la chanson ! »

« Blues Troubadour Story », Parties 1 à 4″ :

Pour moi la clé de Fa majeur est ultra-violette (Fa), rouge rosé (La) et le jaune soleil (Do); la clé de Do majeur est donc le jaune vif (Do), le Mi, bleu ciel, le Sol, vert pré; et la note Si bémol est un orange vibrant. Ainsi pendant cet extrait, je vois (palette de couleurs)  une belle construction de pierre (comme un vieux monastère), avec des vitraux d’arc-en-ciel grands et colorés. Les fenêtres brillent avec la lumière colorée du verre qui produit des beaux reflets d’arc-en-ciel sur le sol de la chapelle. »


Merci Mary Bichner pour ce partage !
Propos recueillis et traduits en français le 26 septembre 2017.
« Blues Troubadour » disponible en digital et physique depuis le 22 septembre 2017.


Les liens utiles

Le site officiel de Mary Bichner
En savoir plus sur la synesthésie

*Oreille absolue : l’aptitude à reconnaître, à l’écoute d’un son, les notes de musique correspondantes sans référence auditive préalable.
English version 

Quatre « pourquoi » à Christina Goh sur le titre phare « Mieux »

C’est le premier titre mis en avant pour le nouvel album troublant de Christina Goh. Pourquoi ? « La perle noire de l’afro-blues »  raconte.

 

1. Pourquoi le titre « Mieux » ?

Christina Goh : C’est une chanson sur le changement. Il fait partie du deuxième chapitre de l’opus « Blues Troubadour » intitulé « Change ». J’ai conçu tout le titre sur cette idée… En mouvement constamment sur plusieurs plans :  intérieur avec un texte sans faux fuyant, qui réflète l’évolution d’un point de vue de douleur et de victimisation à une vue plus globale moins auto-centrée . Changement également au niveau des fréquences utilisées en fonction des émotions développées par le texte. La voix suit ce périple sur 3 octaves dans les extrêmes pour finir sur un apaisement qui laisse entrevoir une suite…


 

2. Pourquoi  l’instrumentiste Xavier Belin ?

C.G. J’ai longtemps hésité sur le choix de l’instrument et du musicien… Ce qui m’a décidé, c’est la pugnacité et la hargne pianistique de Xavier. Son piano est audacieux mais curieusement toujours très stable avec une utilisation accrue des basses, le plus d’un risque maîtrisé. La fougue de Xavier porte une voix toute en intériorité mais qui flirte constamment avec  les extrêmes, à l’image d’une exploratrice qui ne peut qu’avancer en espérant le « mieux ». Retourner en arrière n’est pas envisageable. Le piano de Xavier reflétait ce caractère implacable du texte.

 

3. Pourquoi « Mieux » comme premier extrait de l’abum « Blues Troubadour » ?

C.G. « Blues Troubadour » est une exploration crue mais poétique, musicale mais textuelle. Tout en contrastes, en ombres, indécisions et lumière, qui réunit deux mondes aux antipodes uniquement en apparence, celui de l’art originel Blues des peuples d’origine africaine des Amériques et de l’esprit poétique et créatif desdits anciens « trouveurs » occidentaux. « Mieux » à l’image de l’opus révèle cette clé commune d’une simplicité ambigue. Dans une optique très moderne, le choix d’un piano à queue de salon feutré pour un dit Blues axé sur les basses lors de l’enregistrement de l’opus est tout un symbole.

 

4. Pourquoi ce clip conceptuel pour illustrer « Mieux » ?

C.G. (Rires) « Simplicité ambigüe », tout est là !
Il me fallait une vidéo spéciale : entre réalisme et effets, culture « selfiste » actuelle et esprit poétique à l’ancienne, avec un angle inédit très personnel…
Quand on se sent « mieux », on peut enfin sortir et voir les choses autrement. Souvent la dépression nous cloisonne, nous isole, nous sépare. On se renferme. Quand on va mieux, on ouvre la porte et c’est le même monde qui s’offre à nous mais qu’on vit autrement. On aperçoit enfin ces détails qui nous échappaient auparavant et qui donne un sens à l’ensemble.
J’adore cette citation : « La nature a toujours été une carte grandeur nature pour notre itinéraire sur cette terre »… Cette vidéo réalisée par Yannick Martin en est un bel exemple !

Blues Troubadour – Inédit

BLUES TROUBADOUR, le nouvel album de Christina Goh
Disponible – (p) Plaza Mayor Company Ltd

La vocaliste internationale revient avec un opus singulier depuis sa confection.

Enregistré dans plusieurs studios en France et aux Etats-Unis uniquement avec des instrumentistes aux univers artistiques charismatiques – Catherine CapozziMaxime Perrin, Thomas Guéi, Jean-François Gérold,  Adam BaïzBoris Reine-Adélaïde, Xavier belin et Gotham Aymar– l’album a aussi été mixé avec des énergies différentes en fonction de l’histoire racontée dans les titres pour une postproduction particulière…

Dans cette optique plurielle, la poétesse garde une empreinte qu’on lui connaît bien, qui se confirme unique et souligne sa thématique dont elle a fait le titre de son album.
Atmosphères, souffles et inédit… C’est un voyage au « coeur à coeur » à tout point de vue.

Site dédié : www.bluestroubadour.fr
Découvrir les particularismes de l’opus. Cliquez.

 

 

Blues Troubadour (p) Plaza Mayor Company Ltd.
Sortie mondiale officielle le 22 septembre 2017 en physique et digital
AmazoniTunes et tous vos points de vente habituels

 

Le nouvel album de Christina Goh est disponible !

Blues Troubadour ou le périple vocal de Christina Goh sur les chemins oubliés de la création blues et trobar. La vocaliste n’est restée fidèle qu’à une seule chose : sa capacité intrinsèque à se renouveler et à explorer un univers musical qui s’affirme toujours aussi unique.

De l’accordéon aux percussions en passant par le piano à queue, la guitare ou l’acapella, l’acoustique offre curieusement ici une sereine atmosphère électrique ! Contrastes inédits d’un opus – récit qui joue avec les extrêmes et qui ne nous cache rien.

Le critique Luigi Elongui disait d’elle « la voix tantôt céleste, tantôt tellurique de Christina Goh confie le tumulte des émotions au battement du tambour ou aux montées vertigineuses de son souffle ». Cela n’a jam ais été aussi vrai.


Blues Troubadour de Christina Goh (p) Plaza Mayor Company Ltd.

Sortie mondiale officielle le 22 septembre 2017 en physique et digital
Amazon, iTunes et tous vos points de vente habituels

« Mieux », premier titre mis en avant de l’album « Blues Troubadour »

Cinquième titre de l’album, « Mieux » sera la chanson mise en avant pour la première du nouvel opus de Christina Goh.

Un titre particulier dès sa conception. La compositrice a opté pour une forme inédite : la chanson se déroule comme une histoire bien loin de la formule habituelle couplet-refrain. A l’image des étapes traversées évoquées en confidences, le titre se dessine comme une évolution surprenante en fréquences.

Conceptuel, blues et littéraire

Celle qui a été surnommée « la perle noire de l’afro-blues » a confié l’interprétation du piano et une partie des arrangements à l’instrumentiste Xavier Belin, jeune prodige de la nouvelle scène jazz et classique caribéenne.

A noter dans « Mieux »,  l’utilisation particulière du piano dans ses fréquences basses, la voix exprimant l’émotion sur trois octaves… Et un texte riche en symbolisme thématique !

Une réalisation audiovisuelle intime unique pour un des deux piano-voix de l’album.
Le ton est donné : « Mieux » bientôt !


Sortie officielle le 22 septembre 2017 en digital et physique (CD digipack).
« Blues Troubadour » déjà disponible en précommande sur vos plateformes (iTunes, Amazon). 

En savoir plus sur « Blues Troubadour story », en attendant le 22 sept. 2017, sortie officielle de l’album

Deux semaines avant la sortie officielle du nouvel album de Christina Goh, gros plan sur le particularisme de l’opus avec le titre en 5 parties « Blues Troubadour story » ! 

C’est une histoire : « Blues Troubadour story » déclinée en 5 chapitres sonores :
1. Illusion;
2. Change;
3. Trouble,
4. Troubadour;
5. Affection.
Chaque partie est illustrée par un ou deux titres. Quatorze pistes constituent ainsi la trame de l’album « Blues Troubadour ».

Chacune de ces illustrations sonores a été conçue à partir de citations qu’on peut découvrir à la rubrique Citations BLTR  sur le site dédié.

Outre ses cinq parties, le titre « Blues Troubadour story » est particulier dans l’album : il est le seul entièrement instrumental : les citations sont donc chantées sans paroles et l’interprétation des vocalises et de la musique est laissée à l’auditeur. A chacun son émotion.

L’opus est ainsi un jeu de pistes entre le site bluestroubadour.fr, l’album, le graphisme et l’ouvrage illustré « blues Troubadour, voyage en écriture de lumière » qui recèle ses clés liés à l’album et aux citations. Mais là encore, chacun comprendra à sa manière, car on pourra très bien savourer l’album sans avoir consulté l’ouvrage ou le site.  On est libre de participer ou pas à ce jeu de pistes symbolisé par l’univers en nuances noir et blanc, thématique de l’ensemble.

Christina explicite : « C’est comme la vie, on est tous relié mais en même temps autonomes. Quand on y regarde bien, entre les extrêmes se décline tout un monde de nuances, de détails… Ce sont ces éléments discrets mais essentiels qui font le lien et nous permettent parfois de mieux comprendre… C’est un délicat équilibre sur lequel on a essayé de jouer avec « Blues Troubadour ». On a fait de notre mieux mais on n’a pas combattu le hasard quoi qu’il nous ait coûté. Un ensemble inapparent… »

Rendez-vous le 22 septembre 2017 pour la sortie officielle !
Et en attendant…
Ecouter des extraits sur iTunes : cliquez.

« Blues Troubadour » en précommande sur vos plateformes.
L’ouvrage illustré disponible en librairie
Le CD en vente en avant-première sur Amazon premium France.
Sortie officielle le 22 septembre 2017 (p) Plaza Mayor Company Ltd.