Communiqué : Christina Goh intègre le Bureau AFPercu

La Convention de l’Association Française pour la Percussion a eu lieu les 12 et 13 novembre 2018 au conservatoire de Mulhouse en France. Christina Goh, membre du conseil d’administration intègre le bureau comme secrétaire adjointe. Une nouvelle occasion pour l’artiste de servir le monde percussif (lire le communiqué).

L’AFPercu, association à but non lucratif, annonce une nouvelle saison et invite tous les volontaires et amoureux de la percussion à adhérer et échanger ! Toutes les informations en ligne sur le site officiel http://www.afpercu.com

« Trouveur » de Christina Goh en vidéo

En plein été, un nouvel extrait de « Blues Troubadour »… C’est « Trouveur ». Tout en douceur. La vidéo s’inspire de la critique de la synesthète Mary Bichner.

En piano – voix, accompagnée par Adam Baïz, Christina Goh chante l’art de l’improvisation et de la création artistique avec un clin d’oeil à l’influence musicale andalou de Baïz.
Le premier titre de « Blues Troubadour » est aussi le plus ancré dans la thématique de l’oeuvre.

« Trouble code » – Tournage à venir et informations exclusives

« Trouble code » avec l’initiatrice des « Passeurs de Légendes » en « special guest »


Une épopée  tourangelle pour le tournage du court-métrage musical Trouble code, issu de « Blues Troubadour » ! C’est la deuxième collaboration de Christina Goh avec la troupe médiévale des Passeurs de Légendes avec en invitée spéciale Meresankh qui avait déjà participé à la vidéo « Le ménestrel ».

 

Derrière la caméra, l’équipe tourangelle rodée de Muse et ruse, spécialisée dans un audio-visuel soigné : curieusement, une perspective dans un pur esprit d’artisanat et paradoxalement une expertise artistique hautement technologique ! Le tout en collaboration avec M Evénemeniel.


Des lieux de tournage forts en histoire :

– La passerelle Saint Symphorien, pont suspendu historique de Tours

Photo ACGC

Lieu symbolique auprès duquel on découvre (en 2000) des vestiges d’un pont antique… (En savoir plus).
« Le pont de fil » est en lui même un personnage à part entière de l’histoire, à l’emplacement du pont d’Eudes, pont médiéval de Tours, la passerelle fait partie du Val de Loire, patrimoine mondial de l’UNESCO et du circuit de « la Loire à vélo ».

– L’abbaye Notre Dame de la Clarté Dieu

Photo fondation VMF

Fondée en 1240, le monument médiéval se trouve dans la ville de Saint-Paterne-Racan. (Découvrir l’abbaye). Les propriétaires se battent depuis une dizaine d’années pour la restauration de ce site de l’époque cistercienne, qui, par son ampleur et son style, est unique en Région Centre Val de Loire ! (Voir le projet).
Lieu de quiétude et de résidence artistique, l’abbaye accueille chaque année ses festivals de musique classique, de jazz et de musique du monde pour une culture d’harmonie.

A suivre donc…
« Trouble code » bientôt !

 

Les liens utiles
A propos du titre Trouble code

Photo des Passeurs de Légendes par Christophe Gattuso
Les Passeurs de Légendes site oficiel
Muse et Ruse Page
M Evénementiel site officiel
l’Abbaye Notre Dame de la Clarté Dieu site officiel

 

« Trouble code » – 3ème titre mis en avant en audio-visuel pour « Blues Troubadour »

Après Mieux en 2017 qui consacrait le tournage mobile et Transparent, hommage à l’imagerie universelle, cadeau surprise de fin d’année aux officionados,  Christina Goh est en préparation de « Trouble code ».

Cette nouvelle réalisation audiovisuelle est l’histoire d’une rencontre improbable, face à face de deux mondes sans espace ni temps, à l’image du titre de l’album « Blues Troubadour ».

Christina Goh avec Bénédicte, initiatrice de la troupe médiévale « Les passeurs de Légendes » – TV Tours France 2016. Photo Claire Vinson

Peu d’information pour l’instant diffusée, savoir cependant qu’on y retrouvera en invitée l’initiatrice de la talentueuse troupe médiévale de Touraine « Les Passeurs de Légendes » qui avait déjà collaboré avec Christina en court-métrage.

« Trouble code »

« Trouble code », titre inopiné de l’opus musical d’où il est extrait… Il décline quatre instruments qui coexistent dans une même chanson, quatre mondes parallèles autour d’une thématique.

Christina Goh explique :  » Les shakers de Boris Reine-Adélaïde sont les stars ! Ils symbolisent le trouble, grain de sable qui n’en fait qu’à sa tête ! L’accordéon de Maxime Perrin dramatise l’enjeu et le piano de Xavier Belin s’amuse de notre émoi. La voix, elle, temporise … 
Je me suis  inspirée de l’atmosphère dégagée par certaines musiques des films muets des années 20, de leur sens grandiloquent du drame pour souligner le texte poétique. Le tout dans une énergie positive et joyeuse car l’imprévu est un ami même si il a souvent à nos yeux une hideuse apparence, une peur parfois intrinsèque, liée au lâcher prise ! Le titre est le septième de l’album illustrant le chapitre 3 de « Blues Troubadour story ».

Une nouvelle aventure audio-visuelle à vivre ensemble…


En savoir plus

Les liens de B. Reine Adélaïde, M. Perrin, X. Belin
Le site des Passeurs de légendes
 

« Blues Troubadour – Voyage en écriture de lumière » – Dédicace annoncée au Salon du Livre Paris 2018

Christina Goh sera en dédicace de l’oeuvre « Blues Troubadour, voyage en écriture de lumière »  en édition Collector au Salon du Livre de Paris 2018 – Stand BOD. Cette neuvième publication poétique de l’auteure, au carrefour de la fiction et de l’essai, est aussi illustrée par les photos de Pascal Montagne.

Rendez-vous à la porte de Versailles à Paris le samedi 17 mars 2018.
Une dédicace qui sera remplie de belles surprises, sans compter les thématiques prometteuses initiées cette année par le Salon !
Site Livre Paris

« Transparent – cantilène du filtre bleu » avec la cinématographie de Mitch Martinez

Depuis 2011, elle nous a habitués à un partage musical pour le passage au nouvel an !
Cette fois, Christina Goh nous offre une réalisation totalement décalée de Y. Martin. Une cinématographie de Mitch Martinez, directeur de photographie, créateur de visuels pour l’industrie du cinéma (US) depuis 2003, des séquences additionnelles Pixabay, c’est « Transparent », vidéo expérimentale assumée.

Illustrer « Transparent – Cantilène du filtre bleu », le titre le plus symbolique de l’album « Blues Troubadour » (en a cappella) est une audace ou un coup de coeur !

Pour information, « cantilène » est une « complainte lyrique », une forme élémentaire de chant profane ayant donné naissance à la chanson de gestes en Occident.
Dans cette composition, la poétesse a donc opté pour une forme, hommage à l’esprit troubadour, et un fond, axé sur la symbolique blues :
« Le filtre inopiné des larmes nous permet souvent d’y voir plus clair… »
Christina Goh

Après « mieux » et avant une nouvelle vidéo qui s’annonce épique, annoncée  pour 2018, « Transparent » est un clin d’oeil de 2 minutes et une pause vocale avec Christina dans son univers « Blues Troubadour » imagé par Martinez…

Beau voyage !

Blues Troubadour : Un album troublant – Et extraits de reviews de blogs

Exploration artistique musicale, importance du texte et une technique vocale unique adaptée aux percussions à haute portée, depuis deux décennies, Christina Goh est une artiste qui n’a qui n’a pas froid aux yeux. Son cinquième album « Blues Troubadour » en a surpris plus d’un. La perspective vocale est d’abord instrumentale. Hors des sentiers battus ?… Assurément.

Qu’en dit l’interprète ?
« Sur les chemins de l’ancien et de l’imaginaire,  ici le Blues est vocal, il pleure, transpire et saigne… Il vit ! La poésie équilibre l’ensemble par les images évoquées. C’est une histoire vibrante que je raconte. Je laisse à chacun son écoute…« 

Art graphique Yiixpe France / (p) Plaza Mayor Company Ltd.

Blues Troubadour reviews

  • « ...A blues travel… »
    Un voyage Blues
    Music News – Review CD & new releases / Hellen Page
  • ++ « …it’s all about raw passion and energy – which this release does capture beautifully… »
    Il s’agit d’une passion et d’une énergie à l’état brut, que capture magnifiquement cet opus…
  • « …Personally, Goh’s vocals clashed a little too much and too often against the instruments… »
    Personnellement je trouve que le chant de Goh bouscule un peu trop et trop souvent les instruments…
    Reviewgraveyard / Nick Smithson 
  • « …L’album troubadour. »
    Divertir / Maxime Lopes

Skopemag US, Afrik.com, Bel7infos Belgique, Repeating islands Caribbean…
Et vous, mélomane ? Que pensez-vous du voyage musical « Blues Troubadour » ?

Ecouter sur itunes, Spotify, Amazon
Acheter sur Fnac

* Pour aller plus loin, à découvrir avec l’album :
« Blues Troubadour, voyage en écriture de lumière » essai et fiction poétique, huitième publication de Christina Goh,  illustrée par l’auteur photographe français Pascal Montagne.